Les 6 bienfaits du silence 

les bienfaits du silence

Vous rappelez vous encore ce qu’est le silence ? Quand avez-vous pour la dernière fois passé quelques minutes dans un vrai silence ? Le silence est devenu un oiseau rare. En effet, nous vivons dans un milieu urbain bruyant et distrayant où l’omniprésence sonore perturbe en permanence notre cerveau : transports, voisinage, commerces, musique amplifiée… Ces excès de bruit provoquent une augmentation du stress et de l’anxiété dans notre corps et notre esprit. Pourtant votre cerveau a soif de silence, ce qui est d’ailleurs démontré par de nombreuses études scientifiques sur le sujet.

Le silence est bon pour votre corps et votre cerveau

Le silence permet aux cellules du cerveau humain de se reposer et de régénérer les fonctions cognitives indispensables à la bonne conduite de notre quotidien. Des chercheurs ont découvert en effet que 2 heures de silence tous les jours stimulaient la régénérescence des cellules de l’hippocampe, la partie du cerveau responsable de l’apprentissage, de la mémoire et des émotions.

Que vous soyez endormi ou éveillé, tous les bruits importants qui parviennent à votre cerveau déclenchent l’activité de l’amygdale entraînant la production de l’hormone du stress, le cortisol à laquelle votre corps réagit en augmentant le rythme cardiaque. Votre corps se prépare tout simplement à l’arrivée d’un danger. Le problème c’est qu’au fil de la journée ce stress, qui s’accumule dans votre corps, va finir par impacter votre humeur et sentiment de bien-être. Bonne nouvelle ! Une étude montre que 2 minutes de silence suffisent au corps pour libérer la tension dans le cerveau et le corps. Attention les chercheurs précisent qu’il s’agit bien de 2 minutes de silence complet et non de musique relaxante.

Dans un environnement calme, l’organisme va réduire le rythme cardiaque, la pression sanguine, la respiration et stabiliser le rythme des ondes cérébrales. Il produira une sensation de calme intense pour ainsi favoriser son bien-être, physique et mental. De plus, un stress réduit diminue la tendance à manger trop, à fumer ou à faire moins d’exercices (tous générateurs de problèmes de cholestérol ou de pression sanguine)

 » Dans un endroit calme et retiré, l’entièreté du système sensoriel commence à se détendre et à s’ouvrir à de nouvelles perspectives. »
Zoran Josipovic, chercheur en neuroscience à l’université de New-York

Le bruit a un effet sur nos performances cognitives, tels que notre motivation, notre attention, notre mémoire ou notre créativité. Le cerveau a besoin de calme et d’une diminution des stimuli qui l’attaquent, ceci pour afin de restaurer ses facultés cognitives.

« Le calme m’aide à passer en revue les pensées qui me traversent l’esprit. Il m’aide à reconnaître mes émotions, un peu comme une page blanche fait ressortir l’encre des mots »
David Kraemer, chercheur en neuroscience

Lorsque notre cerveau se trouve dans une phase de repos, le silence va permettre de stimuler la créativité grâce à l’assimilation et au traitement de toutes les informations reçues durant la journée. Celui-ci pourra ainsi correctement intégrer les émotions ressenties permettant de développer notre imagination et notre créativité. C’est d’ailleurs pour cette raison que les nouveaux nés dorment énormément, afin d’intégrer toutes ces nouvelles informations provenant de leurs sens.

Les agressions sensorielles du quotidien agressent et épuisent notre cerveau l’empêchant de baisser sa garde. Si vous avez déjà fait des festivals, vous connaissez cette sensation d’irritabilité où la moindre information sensitive peut vous faire sortir de vos gonds. N’oubliez qu’au-delà du bruit ambiant, votre alimentation joue énormément sur votre irritabilité ; attention en particulier au café et aux aliments gras.

« Se libérer du bruit peut calmer nos corps, augmenter le volume de notre voix intérieur et améliorer nos connections au monde extérieur. »
David Gross, un chercheur en neuroscience

Etant constamment sollicités par des stimuli extérieurs, nous n’avons plus l’opportunité de nous concentrer sur notre ressenti interne, notre intuition, nos émotions. Désormais, il est devenu essentiel de se plonger régulièrement dans un silence afin de s’accorder un temps d’introspection, de partir à la découverte de soi-même et sa place dans le monde.
En résumé, le silence remplit des fonctions physiques, psychologiques, émotionnelles, sensorielles mais également spatiales.

Voici quelques idées pour cultiver le silence dans la vie de tous les jours

« Il y a quelques siècles, la société c’était beaucoup de silence et quelque moment plus bruyants. Maintenant, c’est l’inverse. Au point que le silence est presque devenu un luxe. Pour trouver un silence de qualité, il faut pratiquement se retirer en montagne ou dans des centres de méditation »
Dr Luciano Bernardi, cardiologue italien qui a étudié les bienfaits de la musique sur le coeur.

En milieu urbain, les bruits rendent parfois difficile l’accès à un sommeil réparateur. Les troubles du sommeil sont caractérisés par des réveils fréquents dus à la répétition de bruits qui génèrent ainsi un sommeil non réparateur. De même, en fin de nuit, quand notre sommeil est plus léger, les divers bruits matinaux peuvent entraîner un réveil précoce et une impossibilité de se rendormir entraînant par conséquent une fatigue constante durant la journée.

Pour garantir un sommeil réparateur vous pouvez :

  • Choisir d’habiter à la campagne, à l’abri des nuisances sonores « urbaines».
  • Installer un double vitrage
  • Dormir avec des bouchons d’oreille

Vous avez déjà essayé la méditation ? Tous les matins, installez-vous dans un endroit calme là où vous habitez. Fermez les yeux, sentez votre respiration et profitez du silence. Rappelez ce que nous avons dit plus haut, 2 minutes de silence suffisent à relâcher votre tension.
Un dicton dit d’ailleurs « Vous devriez méditer 20 minutes par jour sauf si vous n’avez pas le temps. Dans ce cas, vous devriez le faire 1 heure »

Simple et merveilleusement efficace, n’est-ce pas ? Alors qu’attendez-vous ? Aller faire une promenade tranquille dans un parc près de votre lieu de travail ou trouver une forêt paisible près de chez vous pour ce week-end. Une étude montre qu’une immersion de 40 minutes de promenade en forêt 3x par semaine booste votre cerveau et l’aide à améliorer son attention et consolider sa mémoire.

Il règne souvent une atmosphère particulière dans les musées. Elle se compose d’un mélange de repos, de silence mais aussi d’interrogations légères. Chacun est libre d’y déambuler à son aise afin de profiter pleinement des œuvres exposées. C’est donc un endroit parfait pour profiter du silence et relaxer son esprit.

Si vous décidez de partir en vacances, optez pour une destination calme et reposante. Pourquoi pas les pays nordiques par exemple ? En 2011, la Finlande avait orchestré une campagne touristique intitulée «Silence, please ! ».
« Au milieu de la bousculade et de la vie moderne, tout ce qui est rare n’en est que plus précieux : tel et le cas du calme et du sentiment de disposer aussi bien de temps que de beaucoup d’espace ».

Afin de purifier votre corps, vos oreilles et votre esprit, optez pour :

  • un séjour au Chalet
  • des séances de sauna
  • des nuits à la belle étoile